Petitepom lit…











{22 mai 2010}   L’Oeil d’Eve-Karin Fossum

Dans une petite ville dé Norvège, on retrouve un cadavre dans la rivière. L’homme a été assassiné de plusieurs coups de couteau. Très vite on découvre son identité: Egil Einarsson, disparu depuis six mois, alors qu’il était parti vendre sa voiture à un mystérieux acheteur. L’inspecteur Sejer est chargé de l’affaire. Tout comme le dossier de Marie Durban, une prostituée de luxe assassinée six mois plus tôt, celui d’Einarsson ne pèse pas lourd. Deux meurtres non élucidés, qui n’ont a priori aucun lien entre eux sinon leur datation commune. Mais la ville est petite, les homicides peu fréquents, alors il y a de quoi se poser des questions. Sejer se demande, par exemple, quel rôle la belle Ève Magnus, dernier témoin à avoir vu Marie vivante, joue dans toute cette histoire Une intrigue savamment composée et qui réserve bien des surprises…

Je n’aime pas toujours les romans scandinaves, je n’ai pas accroché au Millénium tant prisé, j’ai lu les 3 premiers d’Arnaldur Indridason et n’ai bien apprécié que le 2° « la femme en vert » ; Par contre, il y a un auteur Norvégien que j’affectionne, c’est Karim Fossum. 

Alors que Sejer décide d’enquêter de nouveau sur deux meurtres, on fait la connaissance des deux familles impliquées, le tutoiement accentue le coté conviviale de ce récit, on est pas dans une thriller sanglant mais plutôt dans une petite bourgade où tout le monde se connaît plus ou moins, nos policiers ne sont pas surchargé et prennent le temps d’amener les enfants en ballade tout en récoltant des indices.

Tout cela nous amène à un 2° partie du livre où ce n’est plus le policier que l’on suit dans ses déplacements mais Eve, l’ami d’une des victimes qui, tout en racontant à Sejer ce qui s’est passé, nous fait part, au présent des événements comme si on était à ces coté, cette partie est passionnante, tout les pièces du puzzle se voient réunies.

 J’ai beaucoup aimé ce policier, bien loin des thrillers sanglants  qui défilent à 100 à l’heure, j’ai retrouvé comme dans  « ne te retourne pas » une sensibilité humaine qui adoucit le coté policier.

Publicités


Yv says:

Tu me tentes là. Je ne connais pas du tout, et vais me renseigner plus avant sur cet auteur



petitepom says:

@ Yv : j »espère qu’il te plaira



Hathaway says:

Je ne connais pas du tout ! J’aime beaucoup Indridadson et les romans scandinaves alors pourquoi ne pas découvrir un nouvel auteur !



petitepom says:

@ Hathaway : bonne découverte



Tiens, un auteur que je ne connaissais pas, je note pour regarder ça de plus près !



petitepom says:

@ Petite Fleur : bonne découverte



éléa says:

J’ai noté aussi car j’aime bien le style policier scandinave … par contre, faut-il les lirent dans un certain ordre ?



petitepom says:

@ éléa : Je ne crois pas, je n’ai ressenti aucun manque de ne pas en avoir lu d’autres.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :