Petitepom lit…











{2 octobre 2010}   Le secret des abeilles-Sue Monk Kidd

Caroline du Sud, été 1964, Lily Owen, 14 ans vit auprès de son père dur et autoritaire et de sa nounou noire, Rosaleen, depuis la mort de sa mère quand elle avait 4 ans, mort dont elle se sent responsable et qui l’obsède. Quand Rosaleen se fait tabasser par des racistes et jeter en prison, Lily la fait sortir et part avec elle pour Tiburon… Premier roman, hymne à l’amour maternel.

Il y a des livres que l’on aime et ceux qui sont plus que cela, l’histoire de lily aurait pu être banale mais sa rencontre avec des personnages étonnants change tout.

 Lily vit dans un monde où la couleur de peau a une importance qu’elle ne comprends  pas, elle ne voit que l’humanité dans l’Homme où plutôt dans les femmes qui l’entoure. Mais parmi elles, il en manque une, sa mère morte dans des circonstances difficiles et tragiques. A la recherche de réponse, Lily va s’enfuir avec Rosaleen, une femme de couleur dans la maison du miel. Elle y rencontrera des sœurs pleines de coeur surtout May dont la naïveté accentue la touche de sensibilité.

 Cette histoire se passe lors de la signature des droits civiques accordés à la population Noirs aux E.U. Le regard de Lily nous le dévoile avec beaucoup de naïveté et beauté.

 Ce roman est très riche, il est difficile d’en parler sans rien dévoiler, il restera longtemps dans ma mémoire. Cela fait  déjà un moment que je voulais le lire car il n’a que de bonnes critiques que je confirme.

 Page d’histoire : Le Mouvement des droits civiques aux États-Unis se réfère principalement à la lutte des Noirs américains pour l’obtention et la jouissance de leurs droits civiques. Il s’agissait principalement d’un mouvement non-violent afin d’accorder l’égalité des droits politiques à tout citoyen Américain. Symbolisé par la figure emblématique de Martin Luther King, un pasteur protestant noir, le mouvement des droits civiques a eu une influence durable sur la société états-unienne, à la fois dans les tactiques employées par les mouvements sociaux, la transformation durable du statut des Noirs américains, et l’exposition publique d’un racisme persistant au sein de la société, en particulier, mais pas seulement, au Sud.

Publicités


Penelope says:

Une belle histoire riche en émotions.



petitepom says:

@ Penelope : tout à fait!



Liloochat says:

Il a l’air vraiment pas mal celui la !!

Merci pour ce billet, il me donne envie de le lire 😉

———-
http://les-lectures-de-pau.jeblog.fr/



petitepom says:

@ Liloochat : bonne lecture



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :