Petitepom lit…











{3 décembre 2010}   Les fils de Ramsès-Christine Kerdellant

      

Paris, place de la Concorde. C’est une nuit de printemps. Au pied de l’obélisque est déposé un corps. Une momie.

Hosni Ziady, alias « Doctor Kids », un célèbre médecin qui consacre sa vie aux enfants malades, et Emma, une avocate américaine reconvertie dans l’humanitaire, sont les premiers témoins de ce tableau d’horreur. La même nuit, Raphaël, fils d’Hosni et de Rania, grande spécialiste de l’art égyptien, joue sur Second Life au Maître de l’Eternité, un jeu qui semble annoncer dans le virtuel ce qui se passe dans le réel. Jeune ado prodige, il est capable de déchiffrer les hiéroglyphes.

Mais l’enfer ne vient que d’ouvrir ses portes. Une deuxième puis une troisième momie est retrouvée, à Londres d’abord, puis à New York, et toujours au pied d’un obélisque. Qui peut être ce tueur fou, obsédé par la vie éternelle ? L’affaire s’opacifie lorsque Hosni comprend que ces meurtres divers le visent tous indirectement.

Le médecin, accompagné d’Emma, prête à tout pour sauver celui qu’elle aime, va tenter de percer le sens de ces mises en scènes macabres qui, des laboratoires de génétique aux plus hauts lieux de l’Egypte antique, l’entraîneront dans l’univers troublant des derniers fils de Ramsès.

Ce policier n’a rien de classique, le narrateur n’est pas l’enquêteur, les personnages principaux sont au départ des témoins. Leurs connaissances, leurs loisirs et leurs professions vont les amener à s’y intéresser.

 Emma et Hosni sont les personnes que l’on suit dans cette histoire, ils sont les témoins du premier meurtre. Raphaël, fils de Hosni, est un personnage de second plan mais son importance est très forte, sa passion des jeux en ligne à un rôle très troublant avec l’affaire policière. Le monde virtuel et réel se confond, cela donne un coté flippant à l’histoire.

 Peu à peu, Hosni et Emma vont finir par être impliqué, Emma avec l’aide de son ami Pierre va devoir éclaircir cette intrigue pour aider Hosni qui est le principal suspect. On va découvrir un parti de l’histoire de Ramsès II, et aller en Egypte faire le lien entre les meurtres et les fils de Ramsès.

 Le lecteur est au départ intrigué par cette corrélation entre les jeux vidéo et les crimes, grâce aux recherches de Pierre et Emma sur Internet, on a vite compris le moteur de cette intigue, même si on ne devine pas qui en est l’auteur des meurtres et pourquoi, on anticipe trop ce qu’il va se passer à court terme, c’est dommage. Connaître d’identité du tueur donne envie de poursuivre cette lecture mais avec moins d’intérêt que les premières pages suggèrent.

 J’ai toutefois passé un bon moment avec ce policier, je m’attendais à un roman plus historique, en fait, d’où peut être cette légère déception. Je remercie Livr@ddict et les éditions Lattés pour cette découverte.

Publicités


nymeria says:

Moi, c’était plutôt le contraire, comme je m’attendais à ce que ça soit moins intéressant, j’ai été agréablement surprise au final.



petitepom says:

@ nymeria : j’aurai aimé que ce soit plus historique.



Laeti says:

Je vois que toi aussi tu as eu ce partenariat. Pour ma part, c’est un livre que j’ai vraiment apprécié. Grâce aux références historiques et aussi parce que je ne me suis pas doutée de qui était le coupable jusqu’à la fin . 🙂



petitepom says:

@ Laeti : la surprise finale est un plus à ce livre.



Sofynet says:

Nous sommes d’accord sur le fait que l’on devine trop vite les éléments qui suivent, et les quelques longueurs. Mais un bon moment quand même ;o)



petitepom says:

@ Sofynet : ca reste un bon roman policier.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :