Petitepom lit…











{31 août 2011}   Résurrection row-Perry Anne

 « Bas les masques », tel paraît être le mot d’ordre d’Anne Perry dans la série de romans où elle met en scène son couple de héros « victoriens », l’inspecteur Thomas Pitt et son épouse Charlotte, les personnages de roman policier les plus pittoresques et attachants qui nous aient été donnés à découvrir ces dernières années. Dans le Londres de la fin du XIXè siècle qui sert de cadre à leurs exploits, c’est en effet le code hypocrite de bonne conduite de la société anglaise de l’époque qui se trouve singulièrement mis à mal, sa corruption et sa fausse respectabilité. Anne Perry ou le polar au vitriol : décapant!

 J’ai eu une époque pour j’adorais les policiers , puis je me suis lassée car les scenarios étaient trop similaires, il n’y a que dans les série 10/18 que je trouve mon bonheur car cela se passe pendant une autre période historique et donc avec des méthodes différentes et des scenarios originaux. Anne Perry fait partie des auteurs de cet séries que j’affectionne, ce roman ne fait pas exception.

Dans le livre, point de victimes de meurtre et une enquète pour scénario, en effet, Pitt se retrouve avec des cadavres déterrés dans un quartier chic de Londre. Nous sommes à la fin de XIX° siecle, les classes sociales sont très marquées, l’éducation des classes riches est très stricte, il y a des choses dont on ne parle pas ; et pourtant, c’est dans les taudis que se résoudra l’affaire.

J’ai eu plaisir à retrouver thomas Pitt , sa femme Charlotte et la tante Vespasia , des personnages très attachants, bien que Charlotte s’implique moins dans l’enquète que dans les précédentes. Anne Perry a aussi fait une série avec comme policier,William Monk, que j’aime moins, mais j’avoue n’avoir lu que le premier  » l’etranger dans le miroir ».

Je ne suis énormément plu dans ce livre où j’y ai retrouvé les manières d’un autre siecle, je n’ai rien deviné de l’intrigue, il a fallu que j’arrive aux derniers chapitres pour avoir des éclaicissements mais je n’avais aucune idée du coupable : une affaire bien mené qui m’a procuré un bon divertissement

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :