Petitepom lit…











{18 octobre 2011}   Brothers -Yu Hua

A travers le portrait de deux adolescents qui atteignent l’âge adulte au moment où la Chine entre dans l’ère tumultueuse des « réformes » et de « l’ouverture », le roman de Yu Hua oppose les années 1960 et 1970  marquées en Chine par la répression morale et les atrocités politiques  aux vingt dernières années, où les énergies individuelles se libèrent dans un désordre épique. Premier roman chinois à aborder de front la réalité souvent incohérente ou repoussante de la Chine d’aujourd’hui, Brothers, histoire d’une amitié contrariée par les vicissitudes du destin et les passions humaines, est une parabole comique qui, dans son absurdité, touche au plus juste et constitue à cet égard une oeuvre majeure. Une lecture indispensable pour mieux comprendre la Chine à l’orée des J.O. de Pékin en août 2008.
Premier roman écrit par Yu Hua depuis Le Vendeur de sang (1996), Brothers a été publié en deux temps  la première partie en août 2005, la seconde en mars 2006. Le livre a constitué l’événement éditorial de l’année 2006 en Chine où il s’est vendu à près d’un million d’exemplaires.
Malgré ce que laisse supposer le titre du roman, Sun Gang et Li Guangtou, les deux héros du livre, ne sont pas frères : seul le mariage entre le père du premier et la mère du second a uni leurs destinées. Adolescents pendant la Révolution culturelle, ils atteignent l’âge adulte au moment où la Chine entre dans l’ère tumultueuse des réformes et de l’ouverture.
Conçu comme un diptyque, le roman oppose deux périodes aussi différentes que possible : les années 1960 et 1970, marquées par la répression morale et les atrocités politiques ; et les vingt dernières années, où les énergies individuelles se libèrent dans un désordre épique. Malgré de fréquentes ruptures de ton, c’est le burlesque qui domine l’ensemble, et cette tonalité relativement nouvelle chez Yu Hua (qui l’avait cependant utilisée, de manière plus discrète, dans ses deux romans précédents) correspond à un choix délibéré de l’auteur.

J’abandonne ce livre avec regret car le sujet me plaisait mais le style ne me convient pas.

On suit en premier un des deux frères puis survient le remariage de sa mère et l’arrivée de ce demi frère, tout cela en 160 pages là où 20 aurait suffit. En effet, l’histoire tourne en rond, ce n’est que répétition de développement à chaque situation nouvelle, certains passages sont que des paragraphes descriptifs inutiles, de plus l’humour qu’il emploie finit par devenir lourd.

Au départ le coté comique m’a plu, je me suis dit, voila un nouveau style pour aborder un sujet grave qui peut être intéressant mais à la longue, c’est « chiant »( pardon , je n’ai pas trouvé de mot mieux adapté), je suis déçue que la narration soit si pesante, car l’histoire en elle-même est bien.

Publicités


agathe says:

Ah mince…
Il me tentait celui-là mais tu ne m’encourage pas!



petitepom says:

@ agathe : je suis très déçu car j’aurai aimé le lire en entier mais la narration est trop lourde et répétitive.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :