Petitepom lit…











{15 mai 2012}   Red Room Lounge-Megan Abbott

Die a Little renvoie à une célèbre chanson de Gerswhin : « chaque fois que je te quitte, je meurs un peu ». Dans la banlieue de Los Angeles, Lora, jeune enseignante, et son frère Bill vivent en harmonie dans la maison héritée de leurs parents. Un soir, une jolie inconnue a un accident de voiture. Bill, qui est flic, l’emmène à l’hôpital, en tombe amoureux et l’épouse vite fait. Maîtresse de maison irréprochable, la belle Alice cartonne dans la communauté avec ses barbecues du dimanche et tourne la tête de tous les hommes. Lora, contrainte de quitter la maison familiale au bénéfice du jeune couple, pressent chez elle une tension inexplicable et s’interroge : pourquoi son énigmatique belle-sœur est-elle si discrète lorsqu’on lui parle de sa vie passée ? Il y a forcément une face cachée de l’iceberg, encore que « iceberg » soit tout sauf le mot juste…

Dans le registre de la relation entre femelles rivales, Megan Abbott jongle avec toutes les facettes du stupre, de la jalousie et de la vengeance, opposant la petite vie tranquille des banlieues résidentielles aux turpitudes du milieu des truands. Et des deux femmes, la plus fatale n’est pas celle que l’on croit.

C’est un roman que l’on range dans la rubrique « policier » mais c’est plus dù à l’ambiance qu’à l’histoire.

 Bill est policier, il rencontre Alice et l’épouse ; sa sœur, la narratrice apprend à connaître cette belle sœur qu’elle sent différente. Nous sommes dans les années 30, je pense, Alice a travaillé à Hollywood comme couturière, mais ces amies sont assez intrigantes ; Lora décide de fouiller dans la vie passé de sa belle sœur ; mais plus elle creuse et plus c’est inquiétant : Alice vient d’un milieu bien différent de celui de Lora  et Bill…

 C’est Lora qui nous raconte ses recherches, le lecteur est pris de curiosité, on devine mais sans réel certitude; en fait, c’est la façon dont les personnages vont réagir au fil des révélations qui créé cette ambiance de suspense.

 J’ai bien aimé cette lecture, on est pris par cette atmosphère de mystère qui rode  autour du personnage d’Alice.

Publicités


dolphyone says:

Tu me donnes envie d’en savoir plus 🙂



petitepom says:

@ Dolphyone : bonne découverte, alors 😉



Tu me donnes envie d’en savoir plus!



petitepom says:

@ Laeti : bonne lecture 😉



Un bon moment de lecture!



petitepom says:

@mapetitebibliotheque : tout à fait!



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :