Petitepom lit…











{21 juillet 2012}   A mélie,sans mélo-Barbara contantine

Mélie, soixante-douze ans, vit seule à la campagne. Pour la première fois, sa petite-fi lle, Clara, vient passer les grandes vacances chez elle. La veille de son arrivée, Mélie apprend qu’elle a un problème de santé… Elle verra ça plus tard. La priorité, c’est sa Clarinette chérie ! Durant tout l’été (le dernier ?), Mélie décide de fabriquer des souvenirs à Clara. Des rigolos. Comme regarder pousser les bambous en écoutant La Traviata, chanter sous la pluie des chansons de Nougaro, goûter les mauvaises herbes qui poussent le long des chemins. Il y a aussi le vieux Marcel, qui va apprendre à Clara à faire de la mécanique… Et puis, comme la vie est vraiment dingue parfois, il y a Mélie qui va enfi n rencontrer le grand amour… Cent cinquante ans à eux deux ? Mais quand on aime, on ne compte pas !

Si je devais résumer ce livre en un mot, ce serait « Fraîcheur ».

Nous sommes dans un coin de campagne où il fait bon vivre, les personnages de tout âge se croisent, s’aiment en silence, se déclarent, bref profitent de la vie dans toute sa simplicité.

Il est difficile de parler de ce livre, le mieux est de vous en écrire un paragraphe et vous comprendrais d’où je tiens cette fraîcheur :

« En bas, Raymond et Marcel sont au milieu de la rivière, jambes de pantalon retroussées à quelques mètres l’un de l’autre. (…) Penchés en avant, ils surveillent le fond de l’eau, immobile et silencieux. Au bout d’un moment, Clara voit que Marcel commence à tanguer. Le pauvre, il a du poser le pied sur quelques chose de glissant. (…) Et maintenant, il écarte les bras, pour faire balancier…il essaye de garder l’équilibre…mais il tangue de plus en plus…il cherche désespérément quelque chose à quoi se raccrocher, mais il n’y a rien…et il finit par exploser dans l’eau ! Raymond s’en rapproche, veut l’aider  à se relever, et … dérape à son tour ! Clara en a les larmes aux yeux. Après quelques secondes de surprises, les deux vieillards ; le cul dans l’eau, se mettent à rire…à rire…Des vrais gamins ! »

Ce livre est le 17° de mon mini challenge comptemporain



Céline72 says:

Tout à fait d’accord ce livre est frais, je l’ai beaucoup aimé.



petitepom says:

@ Céline : c’est ce que j’ai ressenti, de la fraicheur et du bien être



C’est vraiment l’impression que donne un livre de Barbara Constantine, une bouffée de fraicheur.

J’avais également eu cette impression à la lecture d’Allumer le chat. J’en ai un autre dans ma PAL pour quand j’aurai besoin d’une nouvelle bouffée de fraicheur.



petitepom says:

@ lydieetseslivres : je n’ai pas lu d’autre livre de l’auteur pour le moment.



Je suis plutôt d’accord avec toi pour l’impression de fraicheur !



petitepom says:

@ de-pages-en-pages : 😉



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :