Petitepom lit…











{25 août 2012}   L’accordeur de piano- Daniel Mason

Londres, dans les brumes d’un après-midi d’octobre 1886. Edgar Drake reçoit une étrange requête du ministère de la Guerre. Il doit quitter sa femme et sa paisible vie londonienne pour partir dans la jungle de Birmanie, afin d’accorder un piano Erard très rare. L’instrument appartient au médecin-général Anthony Carroll, un énigmatique officier anglais dont les succès à ramener la paix dans les états Shan sont devenus légendaires, mais dont les méthodes peu orthodoxes ont soulevé la méfiance de ses supérieurs.
Ainsi commence le voyage d’Edgar à travers l’Europe, la mer Rouge, l’Inde , pour atteindre enfin la Birmanie, et les terres les plus reculées des Etats Shan. Sur le chemin, des soldats, des mystiques, des bandits et des conteurs croisent sa route…

Je ne suis pas allée jusqu’en Birmanie, car à la centième pages j’abandonne.

Je me faisais un plaisir d’e me promener en Birmanie au coté d’un accordeur de piano, pensant à une histoire musicale ou poétique, mais pas du tout.

Lors de son voyage, il rencontre des conteurs, dont les contes sont ennuyeux et n’apportent rien à l’histoire. Notre personnage nous fait parcourir des notes sur la Birmanie qui sont d’ordre militaire et politique, là encore, c’est barbant

Publicités


Eulimène says:

Le titre me laisse aussi penser à une histoire musicale … ce qui m’aurait certainement amenée à me procurer ce livre, mais ça à l’air ennuyeux, en effet … Merci 😉



petitepom says:

@ Eulimène : il ne m’a pas du tout accroché



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :