Petitepom lit…











{14 septembre 2012}   Ambiguïtés-Elliot PERLMAN

Simon, instituteur dans le primaire, brillant et estimé, est au chômage. Il vit avec son chien dans un appartement au bord de la mer. Mais Simon boit trop et passe ses journées à lire. Un après-midi, sans que rien ne laisse prévoir son geste, il enlève un petit garçon à la sortie de l’école… Un petit garçon dont il a follement aimé la mère, Angela, dix ans plus tôt. Crime d’un pervers masqué en héros romantique ? Acte désespéré d’un homme abîmé par le chômage ? Fixation pathologique sur une femme indigne ? Simon est-il une victime ou un manipulateur ?…. Sept personnages témoignent. Tous sont acteurs de l’événement qui a fait la une. Ils racontent leur version des faits et, peu à peu, se racontent, eux, leurs espérances, leur souffrance, leur lutte.

Ce livre n’est que quiproquo, chaque personnage nous dévoile à tour de rôle sa version, nous faisant douté, réfléchir et surtout nous faisant passé un bon moment de lecture.

Les 50 premières pages sont laborieuses car on ne sait pas qui parle puis une fois l’enlèvement perpétrée, on s’y retrouve et découvre des personnalités complexes et très intéressantes. Comment un manipulateur et menteur peut arriver à influencer son entourage mettant les autres dans des situations impossibles, c’est ce que fait à merveille Simon,  Mais ce n’est pas le seul personnage ambigu, il y a le Psychiatre, Alex et Joe, le père de l’enfant . Les femmes m’ont l’air plus saines, Angéla est le personnage le plus attachant et émouvant. Quant à Anna, la mère est, il me semble la plus équilibrée.

Ce Roman  tient toute sa richesse dans des personnages époustouflants, dans des excès de mensonge d’hypocrisie, la vraie nature humaine avec ce qu’elle a de plus complexe. Je me répète avec le mot « complexe » dans mon analyse : il m’est très difficile de parler de ce livre. Avec plus de 850   pages, il se passe énormément de choses, chaque personne liée a cet affaire de kidnapping, nous est présenté minutieusement, j’ai l’impression de faire partie de leurs entourage. Et malgré ce grand nombre de pages, je ne me suis pas lassée, j’aimerai presque qu’il dure encore plus longtemps.

Quant a l’affaire , elle-même, elle nous est dévoilé peu à peu à travers chaque personnages, nous assistons à l’arrestation, l’interrogatoire, le magouille policière et juridique, la corruption… jusqu’au final très attendu. Tout se joue sur une personne et  cette dernière m’a bien étonné.

Voila un livre que je ne suis pas prêt d’oublier, quelle richesse!

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :