Petitepom lit…











{28 novembre 2012}   Le Treizième Conte – Diane Setterfield

Vida Winter, auteur de best-sellers vivant à l’écart du mond, s’est inventé plusieurs vies à travers des histoires toutes plus étranges les unes que les autres et toutes sorties de son imagination. Aujourd’hui âgée et malade, elle souhaite enfin lever le voile sur l’extraordinaire existence qui fut la sienne. Sa lettre à sa biographe Margaret Lea est une injonction : elle l’invite à un voyage dans son passé, à la découverte de ses secrets. Margaret succombe à la séduction de Vida mais, en tant que biographe, elle doit traiter des faits, non de l’imaginaire ; et elle ne croit pas au récit de Vida. Les deux femmes confrontent les fantômes qui participent de leur histoire et qui vont les aider à cerner leur propre vérité. Dans la veine du célèbre Rebecca de Daphné Du Maurier, ce roman mystérieux et envoûtant est à la fois un conte gothique où il est question de maisons hantées et de sœurs jumelles au destin funeste, et une ode à la magie des livres.

°

Ce livre est un beau conte, Margaret veut écrire une biographie de Léa Winter, un écrivain très aimé du public, en enquêtant, elle s’aperçoit que son passé est trouble.

Elle va à sa rencontre pour en savoir plus, Miss Winter est malade et mourante, Margaret l’écoute raconter son histoire et le lecteur se laisse emporter par ce récit plein de mystère. Nous entrons dans la demeure des jumelles d’Angelfield, un lieu peu commun par les personnages bizarres qui l’habite.

L’histoire de ces jumelles pas comme les autres est fascinants, un lien très fort les lie, avec une pointe d’irréalité assez troublante pour le lecteur. C’est raconté comme plusieurs contes à chaque fois que Miss Winter nous dévoile une nouvelle partie de sa vie. Peu à peu les fils se dénouent mais il reste tout au long du récit, des évènements troublants que l’on ne s’explique pas et qui pousse à tourner les pages. Il faut attendre la fin pour que tout s’éclaircisse, et là ça devient si évident qu’on se dit : Mais oui, c’est si simple en fait ! », mais depuis le début, on n’a retenu qu’une seule donnée qui nous empêche de voir ce qu’on a sous les yeux.

Cette histoire est bien menée, c’est intriguant avec plusieurs pistes, j’ai passé un bon moment à découvrir l’histoire de ces jumelles.

Publicités


Licorne says:

Et bien ta phrase  » depuis le début, on n’a retenu qu’une seule donnée qui nous empêche de voir ce qu’on a sous les yeux. » résume l’intrigue, on est dérouté tout au long du livre et bien sûr le coup de théâtre, personne ne s’y attend… Ajoutons à cela l’ambiance et les magnifiques décor. C’est un livre rare plein de poésie et de messages. J’ai adoré !



petitepom says:

@ Licorne : c’est tout a fait cela, une perle de la littérature



stellade says:

Une ambiance torturée à tomber.Un délice!



petitepom says:

@ stellade : 😉 je n’ai rien a ajouter, un livre nque je relirai volontier



Walpurgis says:

Comme tu le soulignes « Tout était si simple en fait ! » mais nous avons toutes plongées, il me semble ! 😉



petitepom says:

@ Walpurgis : et oui, on est parfois aveugle 😉



alexmotamots says:

J’ai passé un très bon moment avec ce livre également.



petitepom says:

@ alexmotamot : 😉



angelebb says:

Idem, j’ai passé un bon moment et je le relirai avec plaisir rien que pour la beauté de l’écriture! Ce roman m’a beaucoup charmé!
Merci d’avoir participé à la LC! Biz ;))



petitepom says:

@ angelebb : ce fut un plaisir de lire ce livre



C’est sur qu’Angelfield est peuplé par des personnages très étrange, mais c’est ce qui fait tout son intérêt 😉
 » depuis le début, on n’a retenu qu’une seule donnée qui nous empêche de voir ce qu’on a sous les yeux.  » > Abolument ! Tout le monde est tombé dans le apnneau et je met au défi un lecteur de deviner la fin avant que celle ci soit révélée. Pourtant, il y a de nombreux indices, mais on s’est tous fait avoir par le mensonge de Vida par omission 😉



petitepom says:

@ magicetincelle : j’envisage de le relire plus tard en connaissant la vérité, je suis curieuse de voir comment je vais le ressentir, voir ou pas les indices…



liliba2 says:

ah j’avais beaucoup aimé ce roman !



petitepom says:

@ liliba2 : je n’ai jamais lu d’avis négatif



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :