Petitepom lit…











{22 juillet 2013}   Les cerfs volants de Kaboul – Khaled Hosseini

 

9782264043573Lecture de 2010

Kaboul, dans les années 70. Bien que frères de lait et élevés au sein de la même propriété, Amir et Hassan ont grandi dans des mondes différents : le premier est le fils d’un riche commerçant, le second est le fils de leur serviteur. Inséparables, liés par une même passion pour les cerfs-volants, les deux enfants se vouent une amitié indéfectible. Mais l’été de ses treize ans, alors qu’il désespère de gagner l’affection d’un père qu’il vénère et redoute à la fois, Amir commet la pire des trahisons : lors du combat de cerfs-volants, Amir abandonne Assan à un sort tragique. Eté 2001. Réfugié depuis plusieurs années aux Etats-Unis, Amir reçoit un appel du Pakistan. « Il existe un moyen de te racheter », lui annonce la voix au bout du fil. Mais ce moyen passe par une plongée au coeur de l’Afghanistan des talibans… et de son propre passé.

J’ai découvert un Kaboul qui m’était  inconnue ; hormis les images de guerre vu à la télé, cette ville était durant mon enfance anonyme. Grâce à ce livre, je découvre une ville qui fut chaleureuse et accueillante dans les années 1970. J’ai beaucoup aimé « les hirondelle de Kaboul » de Yasmina Khadra, le courage des femmes m’avait émue

Dans ce livre, je redécouvre Kaboul sous un autre jour de paix avec ses vieilles traditions : les combats de cerfs volants. Mais c’est aussi l’histoire d’hommes et d’enfants qui assiste à la perte de leur pays. Amir est le personnage principal ; c’est autour de son vécu avant et pendant la guerre que l’on parcourt l’Afganistan. C’est dommage que ce livre si prometteur au départ tourne à une histoire un peu trop sentimentale. Bien sur, les émotions sont bien rendues mais cela devient fade et lassant. J’ai trouvé que la partie du livre où Amir revient sur les traces de son passé un peu légère. Ca reste un bon livre à découvrir où on apprend beaucoup sur le mode de vie des Afgans avant les Talibans.

Dans le film, j’ai eu les même ressenti sur la 2° partie, c’est moins prenant.

Publicités


Frankie says:

J’avais beaucoup aimé ce livre qui fut mon préféré il y a deux ans je crois. Il m’avait beaucoup aimé et effectivement permis de découvrir Kaboul sous un aspect que nous ne connaissons pas.



petitepom says:

@ frankie : je te conseille « mille soleils splendides » 😉



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :