Petitepom lit…











{17 février 2014}   La servante écarlate-Margaret Atwood

4146MYH2CWL__SL160_

Alors que la natalité ne cesse de baisser dans un futur proche, Defred doit mettre au service de la république de Giléad, récemment fondée par des fanatiques religieux, son attribut le plus précieux : sa matrice. A travers le portrait d’une femme qui lutte pour oublier qu’elle était libre, c’est un réquisitoire sans appel contre tous les intégrismes que l’on découvre dans ce roman.

J’ai découvert l’auteur avec « le dernier homme », ses romans sont futuristes, dans celui ci, on se retrouve dans un monde que l’on croit futur, mais ce n’est pas si simple.

Au départ, on est déconcerté, il faut comprendre ou et quand se déroule l’histoire. On sait qu’il y a eu un guerre, les Hommes ont voulu changer une société trop libertine par plus de discipline. La narratrice est un servante rouge, elle vit chez un commandant, il y a une épouse qui a été choisi, des Marthas qui sont là comme domestique…. Peu à peu on se familiarise avec cette nouvelle société et son mode de vie ,mais il reste des manquements ; on attend que la narratrice nous dévoile ce qu’il s’est passé, elle se remémore certain passages de sa vie d’avant, on en apprend un peu plus, mais cela reste insuffisant.

Ce roman est une perle, le sujet est interessant et laisse le lecteur face à d’innonbrables questions sur notre mode de vie, mais j’aurai aimé plus de clarté dans le récit.

lu dans le cadre des challenges : « cold Winter » et « philéas Fogg »

Publicités


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :