Petitepom lit…











{15 mars 2014}   Victoria ou le secret des fleurs-Vanessa Diffenbaugh

 

9782266220187

Jeune orpheline que la vie n’a pas épargnée, Victoria Jones se méfie des autres. Elle qui n’aime pas les mots va trouver dans le langage des fleurs le moyen d’exprimer ses émotions extrêmes et de se réconcilier avec la vie.

Victoria est une enfant difficile, abandonnée à la naissance ; elle passe son enfance entre des foyers et des familles d’acceuil  ; elle se raccroche à sa passion pour les fleurs.

Son dernier placement, à 10 ans est chez Elisabeth, propriétaire d’une vigne ; Elle se reconnait dans Victoria, et finit par l’assagir.

Le livre commence, le jour des 18 ans de Victoria, elle peut sortir du foyer où elle vit depuis 8 ans, elle doit trouver un travail et un logement ; les fleurs vont le lui permettrent, mais elle va aussi retrouver Grant, le neveu d’Elisabeth.

De chapitre en chapitre, on va vivre le présent et le passé chez Elisabeth ; le présent sous entend qu’il s’est passé quelque chose dans le passé, ce que le lecteur veut découvrir.

Ce livre se résume en un mot : « le pardon » ; Elisabeth et Victoria m’ont déçu par leurs choix, mais la beauté de leurs âmes efface tout, et donne à ce livre beaucoup de fraicheur au parfum des fleurs.

Publicités


Oui, j’ai eu du mal à comprendre moi aussi les choix de Victoria, celui d’Elizabeth… J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher à elles, même si évidemment, j’ai compris pourquoi elles avaient agi de la sorte. Une belle histoire que je suis contente d’avoir pu partager avec vous toutes !



petitepom says:

@ Ingrid Fasquelle : j’ai trouvé les personnages parfois horripilants, mais en fin de compte on s’attache à eux.



Lizouzou says:

J’ai moi aussi beaucoup aimé cette lecture ! 🙂



petitepom says:

@ Lizouzou : 😉



aurelie91 says:

C’est vrai le pardon est un bon mot pour décrire ce livre. Elisabeth m’a également déçue par certains choix, j’ai plus compris l’attitude de Victoria qui est cohérente avec ce qu’elle a vécu, une belle découverte !



petitepom says:

@ aurélie91 : très réaliste, au fond.



J’aime bien ton billet, tu résumés tout à fait le livre en un mot : le pardon, c’est ça. Par contre moi je suis vraiment attachée dès le départ à Victoria.



petitepom says:

@cledesol : moi, c’est petit à petit que je l’ai apprécié.



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :