Petitepom lit…











{28 août 2014}   Le Cercle des femmes-Sophie Brocas

9782260022008_110x170

Lia vient d’avoir vingt ans. À la mort de son arrière-grand-mère, elle se retrouve dans sa maison de famille, dans les Landes, avec sa mère, sa grand-mère et la meilleure amie de la défunte. Durant ces quelques jours de funérailles, de deuil et d’intimité partagée, vient le moment d’échanger ses souvenirs, mais aussi de mettre de l’ordre dans les affaires de l’aïeule. Lia découvre à cette occasion des carnets de notes et des lettres soigneusement consignés dans une boîte à chaussures.
À sa grande surprise, ces écrits relatent une version bien différente de la disparition du mari de son arrière-grand-mère que celle racontée depuis toujours dans le cercle familial. Poignantes, ces lettres révèlent surtout un destin brisé par la honte et le chagrin. Lia doit-elle garder pour elle un secret jalousement protégé pendant soixante ans par son arrière-grand-mère ?Ces révélations ne risquent-elles pas de déclencher un cataclysme parmi ces quatre générations de femmes ? Et que faire de l’image si lisse, et en vérité si faussée, qu’elle avait de cette très vieille dame ? Comment lui pardonner son mensonge ? Les conséquences de cette falsification de l’histoire familiale s’éclairent peu à peu dans l’esprit de la jeune fille et bousculent son propre rapport à la famille, aux hommes, à l’amour. Car c’est toute une lignée de femmes qui semble en avoir été victime, en porter les stigmates. Roman initiatique, Le Cercle des femmes démontre qu’un secret de famille marque – radicalement parfois – toute une descendance. Telle cette tribu très attachante qui a laissé peu de place à l’élément masculin dans le huis clos familial, sans jamais en saisir la raison. Lia saura-t-elle transformer ce sentiment de trahison en pardon ? Sa colère en bienveillance ? Saura-t-elle rompre la fatalité du  » cercle des femmes  » pour s’ouvrir aux hommes et à l’amour ?
Servi par une écriture originale, pleine de fraîcheur, Le Cercle des femmes est porté par une petite musique qui nous entraîne d’une page à l’autre dans une galerie de personnages féminins aussi touchants que fantasques.

Parmi toutes les sorties littéraires que nous proposent les éditeurs pour la rentrée, j’ai fini par choisir celui-ci, d’abord pour le titre et l’envie de découvrir un secret.

Le narrateur est la plus jeune Lia qui va se rendre à l’enterrement de son arrière grand mère, elle y retrouve sa mère et grand mère ; alors qu’elle range les affaires de cette Mamie Alice décédée, elle découvre un secret qui va apporter des bouleversements dans la vie de Lia et surtout des interrogations sur les relations entre les hommes et les femmes, l’amour, la passion….

Ce livre est une belle histoire de femmes qui ont su, ou non recoller les cicatrices de la vie ; il m’est difficile de parler de cette lecture, chacun y trouvera des leçons selon son histoire, moi, je résume mon ressenti dans cette phrase :

: « Quand ta vie n’a de sens qu’avec l’autre, quand tu ne respires qu’à son contact, que tu ris quand il rit, que tu souffres quand il souffre, alors c’est que tu t’es perdu dans l’autre…. C’est le symptôme de la passion….La passion n’est pas l’amour ».

 

Publicités


Karine:) says:

Celui-là il est noté. Les histoires de famille, ça me plaît toujours.



petitepom says:

Karine:) : il devrait te plaire



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

et cetera
%d blogueurs aiment cette page :