Petitepom lit…











411sdhYtopL._SX210_Marie a tout préparé pour l’anniversaire de son mari : gâteaux, invités, décoration de l’appartement… Tout, y compris une surprise : à quarante ans, elle a décidé de le quitter. Marie a pris « un aller simple pour ailleurs ». Pour elle, c’est maintenant que tout commence. Vivre, enfin. Elle a donc réservé un billet sur un bateau de croisière qui fait le tour du monde. À bord, Marie rencontre deux femmes qui, elles aussi, sont à la croisée des chemins. Au fil de leurs aventures, parfois loufoques, elles pleurent et rient ensemble, à la reconquête du bonheur. Leurs vies à toutes les trois vont être transformées par ce voyage au bout du monde.

Marie s’offre une parenthèse dans son quotidien, elle part en croisière et laisse mari et enfants, elle s’y fait 2 amies aussi attachantes qu’elle.
C’est une lecture idéale pour les vacances, c’est léger, facile à lire …



CVT_Chanson-douce_782Lorsque Myriam, mère de deux jeunes enfants, décide malgré les réticences de son mari de reprendre son activité au sein d’un cabinet d’avocats, le couple se met à la recherche d’une nounou. Après un casting sévère, ils engagent Louise, qui conquiert très vite l’affection des enfants et occupe progressivement une place centrale dans le foyer. Peu à peu le piège de la dépendance mutuelle va se refermer, jusqu’au drame.
À travers la description précise du jeune couple et celle du personnage fascinant et mystérieux de la nounou, c’est notre époque qui se révèle, avec sa conception de l’amour et de l’éducation, des rapports de domination et d’argent, des préjugés de classe ou de culture.
Le style sec et tranchant de Leïla Slimani, où percent des éclats de poésie ténébreuse, instaure dès les premières pages un suspense envoûtant.

j’étais curieuse de lire ce roman, je pensais y trouver une ambiance malsaine ; ce fut le cas mais pas autant que je le souhaitais.
Cette nounou est intrigante, on sait dès le départ l’ampleur du drame, on attends donc quelque chose, une explication, celle ci n’est pas franchement défini.
Je me suis dis que mes réponses serait pour la fin et je dois dire que je suis déçue.



61BqFqaXpqL._SX210_Entre le Canada et la France, la reconstruction d’une femme trahie. Anaba Rivière, une Française d’origine amérindienne, s’apprête à épouser Lawrence Kendall, un brillant avocat canadien.

Le jour du mariage, devant le Palais de justice de Montréal, Anaba et sa sœur Stéphanie attendent en vain le marié. C’est son témoin et ami Augustin, auteur de romans policiers, qui annonce à la jeune femme la mauvaise nouvelle : Lawrence a eu peur de s’engager et a subitement quitté la ville.

Anéantie, Anaba rentre en France et s’installe chez sa sœur, antiquaire en Normandie. Peu à peu, la jeune femme se bâtit une nouvelle vie…

A Montréal, Lawrence est aux abois. Il perd son poste dans le prestigieux cabinet d’avocats où il travaillait, puis doit se résoudre à vendre son duplex pour payer ses créanciers.

Mais, surtout, pas un jour peut se passe sans qu’il pense à Anaba. Il l’aime toujours, mais comment revenir à elle ? Pourra-t-elle un jour lui pardonner et accepter de le revoir ? Commence alors pour lui une longue descente aux enfers…

J’aime bien cette auteur, elle écrit de belles romances. Toutefois celui ci n’est pas mon préféré. J’ai passé un bon moment de lecture, mais il ne restera surement pas longtemps dans ma mémoire.



CVT_Desolee-je-suis-attendue_4859

Yaël ne vit que pour son travail. Brillante interprète pour une agence de renom, elle enchaîne les réunions et les dîners d’affaires sans jamais se laisser le temps de respirer. Les vacances, très peu pour elle, l’adrénaline est son moteur. Juchée sur ses éternels escarpins, elle est crainte de ses collègues, et ne voit quasiment jamais sa famille et ses amis qui s’inquiètent de son attitude. Peu lui importe les reproches qu’on lui adresse, elle a simplement l’impression d’avoir fait un autre choix, animée d’une volonté farouche de réussir.
Mais le monde qu’elle s’est créé pourrait vaciller face aux fantômes du passé.

C’est une jolie romance, agréable à lire.
Je ne connaissais pas cet auteur, une belle découverte.
Yael est attachante, d’abord plongée dans son travail 100%, elle redevient peu à peu elle même, grâce à des retrouvailles. J’ai aimé suivre ce changement si positif.
Un livre qui fait du bien.



41OIA4Vum+L._SX210_Quand un notaire de province lui annonce qu’elle hérite d’une masure au milieu de nulle part dans l’isolement d’une forêt, décidée dans l’instant à s’en débarrasser, Gabrielle (Parisienne, quarante ans), s’élance sur les routes de France pour rejoindre l’inattendu lieu-dit, signer sans état d’âme actes de propriété et autres mandats de mise en vente, agir avec rigueur et efficacité.
Un paysage, un enchevêtrement d’arbres et de ronces à l’abandon, où se trouve blottie depuis des décennies une maison dont une seule pièce demeure à l’abri du ciel, dix hectares alentours, traversés par le bruissement d’une rivière et d’une nature dévorante. Tel est le territoire que découvre Gabrielle, insensible à la beauté étrange voire menaçante des lieux, après des heures de route.
Contrainte de passer la nuit sur place, isolée, sans réseau téléphonique, Gabrielle s’endort sans avoir peur. Mais son sommeil est peuplé de rêves, d’odeurs de fleurs blanches et de présences.
Dans les jours qui suivent, toutes sortes de circonstances vont l’obliger à admettre ce qu’elle refuse de croire : certains lieux, certaines personnes peuvent entretenir avec l’au-delà une relation particulière. Gabrielle en fait désormais partie : elle se découvre médium.

De livre en livre, Frédérique Deghelt interroge notre désir d’une autre vie, explore les énigmes de notre perception, dévoile ce qui en nous soudain libère le passage entre la rationalité et l’autre rive.
Un roman jubilatoire, profond et inquiétant.

j’ai découvert cette auteure avec « la grand mère de Jade« , j’ai beaucoup aimé le coté surnaturel qui donne un plus à cette lecture. J’ai retentais l’expérience avec « la nonne et le brigands » où j’ai retrouvé cette magie. Quand j’ai lu le résumé de celui ci  » les brumes de l’apparence « , je n’ai pas hésité une seconde, et j’ai là encore été emporté par l’écriture et la magie de l’histoire. Notre héroïne, parisienne à100%, va découvrir la campagne avec un peu de réticence, mais ce qui l’attend sur cette terre de sorcières va bouleversé sa vie…
Ce livre est un régal et d’une originalité que j’ai énormément apprécié, en plus d’une belle écriture.

 



41iN82CXBRL._SX210_Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?

Avec la vitalité, l’émotion et la générosité qui ont fait l’immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l’existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.

Pour moi ce livre parle avant tout de tendresse, une rencontre un soir d’orage bouleverse la vie de 4 personnes, car surviennent des sentiments qui nous font peur : peur d’aimer, de souffrir…
Je l’ai lu en une journée, mais ce fut une journée rempli d’émotion grâce à ce livre.



et cetera