Petitepom lit…











51-9IHeyYsL._SX95_

Le drame, quand on commence à creuser le passé, c’est qu’il faut aller jusqu’au bout !

1999. À la mort de son grand-père, Aurélien Cochet découvre que celui-ci aurait travaillé durant la guerre dans un lebensborn, une maternité nazie accueillant des jeunes femmes enceintes de membres de la SS. Au même moment, dans un petit village de la Marne, une octogénaire sans histoire est retrouvée assassinée à la suite d un cambriolage. Les gendarmes soupçonnent très vite une mise en scène, mais ils sont loin de se douter que cette retraité est la victime indirecte, plus de cinquante ans après la fin de la guerre, de l entreprise eugéniste nazie. Aidé par une jeune universitaire, Aurélien Cochet va tenter de lever le voile sur le passé de sa propre famille. Cambriolage, menaces, agression… Rien ne l’empêchera de plonger au coeur d un des programmes les plus mystérieux et les plus terrifiants du IIIe Reich. Quitte à mettre ceux qu’il aime en danger…

Les recherches d’Aurélien nous amène en 1941, dans les maternités Nazi, après le décès de son grand-père, il va découvrir un film qui va révéler des secrets de famille, de plus un meurtre dont on ne voit pas le rapport va pigmenter l’histoire. C ‘est prenant et très agréable à lire

Publicités


mincouv66782528Sur le point de révéler leurs découvertes scientifiques sur la mémoire, deux chercheurs, les Destrel, sont abattus par les services secrets. C’est du moins la version officielle. Mais leur mort n’est qu’un exil. Vingt ans plus tard, le même rêve réunit trois jeunes gens autour d’une chapelle écossaise. Quel secret lie donc ces événements?

Le sujet est assez perturbant et pas inintéressant, j ‘ai bien aimé l’histoire des ces 3 personnages, toutefois il manque un petit quelque chose, et la fin est à mon gout, précipité.



{5 août 2018}   Postmortem-Patricia Cornwell

sm_CVT_Post-Mortem_4023

Richmond, Virginie. Quatre femmes ont été torturées, violées, égorgées. Une femme noire et trois blanches. Rien, pas le moindre indice ne les relie entre elles, si ce n’est précisément l’assassin. Le docteur Scarpetta s’acharne à traquer le tueur en série. Il est intelligent, rusé et ne semble commettre aucune faute qui pourrait mettre les enquêteurs sur la voie. Elle sait qu’il n’arrêtera pas. Si elle ne trouve pas très vite une piste pour remonter jusqu’à lui, une autre femme va mourir. Tout semble se liguer contre la police et Kay pour favoriser le tueur. Peu à peu, Kay Scarpetta commence à se sentir menacée.

Postmortem remporte à sa sortie cinq prix internationaux parmi les plus prestigieux, notamment le prix Edgar Poe et le John Creasey Award, ainsi que le prix du Roman d’’aventures.

J’ai eu envie de relire les aventures du Docteur Kay Scarpetta, c’est un peu démodé, vu que c’est sorti dans les années 90 : l’informatique n’en est qu’a ses débuts, mais c’est avec plaisir que j’ai retrouvé les personnages de cette équipe surtout Marino et Benton , je sais qu’ils restent très présent dans les enquêtes à venir.
Il y a peu d’action et beaucoup de répétitions, le tueur est analysé et réanalysé, au vu des indices découvert par Scarpetta, on tourne un peu en rond, mais c’est le premier, où tout se met en place.

 



51MHwtyWYIL._SX195_

30 juillet 1994. Orphea, petite station balnéaire tranquille des Hamptons dans l’État de New York, est bouleversée par un effroyable fait divers: le maire de la ville et sa famille sont assassinés chez eux, ainsi qu’une passante, témoin des meurtres.
L’enquête, confiée à la police d’État, est menée par un duo de jeunes policiers, Jesse Rosenberg et Derek Scott. Ambitieux et tenaces, ils parviendront à confondre le meurtrier, solides preuves à l’appui, ce qui leur vaudra les louanges de leur hiérarchie et même une décoration.
Mais vingt ans plus tard, au début de l’été 2014, une journaliste du nom de Stephanie Mailer affirme à Jesse qu’il s’est trompé de coupable à l’époque.
Avant de disparaitre à son tour dans des conditions mystérieuses.

Qu’est-il arrivé à Stephanie Mailer ?
Qu’a-t-elle découvert ?
Et surtout: que s’est-il vraiment passé le soir du 30 juillet 1994 à Orphea ?

J’ai adoré ce livre, tout est à sa place, par petites touches, il y a de nombreuses révélations qui font avancer l’enquête sans nous embrouiller.
Les flash back sont mis au bon moment, tout est dit quand on a besoin de savoir, mais sans trop en révéler ; jusqu’au bout on est tenu en haleine.
C’est un coup de coeur, j’aime beaucoup la façon dont l’auteur raconte ses histoires.



{17 mai 2018}   Le cri -Nicolas Beuglet

51Pcxuwz7xL._SX95_À quelques kilomètres d’Oslo, l’hôpital psychiatrique de Gaustad dresse sa masse sombre parmi les pins enneigés. Appelée sur place pour un suicide, l’inspectrice Sarah Geringën pressent d’emblée que rien ne concorde. Le patient 488, ainsi surnommé suivant les chiffres cicatrisés qu’il porte sur le front, s’est figé dans la mort, un cri muet aux lèvres – un cri de peur primale. Soumise à un compte à rebours implacable, Sarah va découvrir une vérité vertigineuse sur l’une des questions qui hante chacun d’entre nous : la vie après la mort…

J’ai bien aime ce polar, ca court a 100 a l’heure, il se passe toujours quelque chose de captivant, c’est bourré d’action, pas le temps de s’ennuyer.
Sarah va découvrir en Norvège dans un hôpital psychiatrique, un homme qui est mort de peur, dès le départ, une explosion nous plonge dans l’action, elle ira en France où elle rencontrera Christopher, ils poursuivrons l’enquête ensemble, sur un ile et en Amérique, ce qu’ils vont découvrir est surprenant.



41d3vaTKy5L._SX95_Jusqu’à quel point connaît-on ses voisins? La petite ville de Promise Falls est sous le choc: les Langley ont été cruellement assassinés. Seul témoin du drame: Derek Cutter, dix-sept-ans, qui a profité de l’absence de ses voisins pour occuper la maison avec sa petite amie. Déjà connu pour de petits méfaits, il est le coupable parfait aux yeux du voisinage. Son père, persuadé de son innocence, se lance dans une enquête haletante qui va mettre au jour de sombres révélations sur les habitant de la petite ville en apparence si paisible. Tout le monde a un secret à cacher….

J’ai dévoré ce policier, dès les premières pages , ca démarre fort, on a toujours de nouveaux éléments qui nous embrouille.
On ne voit pas qui à pu tuer les voisins d’à coté, toutefois, je me suis vite douté que c’était une erreur et que c’était la famille de Derek qui était visé, j’ai aussi eu un soupçon sur le suspect quand on découvre l’arme du crime mais je ne voyais pas le pourquoi, ce n’est qu’aux dernières pages que tout devient clair.
Ce policier est facile à lire, très fluide, avec beaucoup de dialogues. 

 



et cetera