Petitepom lit…











{27 février 2019}   Mort à Devil’s Acre-Anne Perry

Le corps émasculé d’un médecin d’apparence respectable est retrouvé dans le quartier mal famé de Devil’s Acre. Thomas Pitt, appelé pour mener l’enquête, découvre que ce crime abominable est semblable au meurtre d’un autre homme découvert quelques jours auparavant. Mais le lien entre les deux hommes semble inexistant. Les choses ne s’arrangent pas quand le corps d’un Lord est retrouvé à son tour.

J’ai bien aimé ce roman d’ Anne Perry, dans la série avec Thomas et Charlotte Pitt ; Alors que Pitt n’avance pas dans son enquête, Charlotte va, grâce à sa soeur, entrée dans les maisons bourgeoises en apprendre plus que son mari.
Ce milieu aisée et très stricte, n’est pas si propre que les apparences qu’elles donnent, ces femmes mariés par convenance, mariage arrangé par les parents, s’ennuient, et osent s’encanailler dans les bas quartiers, et même si on s’en doute, le silence est préférable aux déshonneur.

Publicités


{25 février 2019}   Resurrection row -Anne Perry

« Bas les masques », tel paraît être le mot d’ordre d’Anne Perry dans la série de romans où elle met en scène un couple de héros « victoriens, » l’inspecteur Thomas Pitt et son épouse Charlotte, les personnages de roman policier les plus pittoresques et attachants qui nous aient été donnés à découvrir ces dernières années.
Dans le Londres de la fin du XIXe siècle qui sert de cadre à leurs exploits, c’est en effet le code hypocrite de bonne conduite de la société anglaise qui se trouve singulièrement mis à mal, sa corruption et sa fausse respectabilité.
Anne Perry ou le polar au vitriol : décapant !

J’ai eu une époque où j’adorais les policiers , puis je me suis lassée car les scenarios étaient trop similaires, il n’y a que dans les série 10/18 que je trouve mon bonheur car cela se passe pendant une autre période historique et donc avec des méthodes différentes et des scenarios originaux. Anne Perry fait partie des auteurs de ces séries que j’affectionnent, ce roman ne fait pas exception.
Dans le livre, point de victimes de meurtres, au départ mais une enquête au scénario macabre ; en effet, Pitt se retrouve avec des cadavres déterrés dans un quartier chic de Londres. Nous sommes à la fin de XIX° siecle, les classes sociales sont très marquées, l’éducation des classes riches est très stricte, il y a des choses dont on ne parle pas ; et pourtant, c’est dans les taudis que se résoudra l’affaire où la bourgeoisie s’encanaille discrètement.
J’ai eu plaisir à retrouver Thomas Pitt , sa femme Charlotte et la tante Vespasia , des personnages très attachants, bien que Charlotte s’implique moins dans cette enquête que dans les précédentes. Anne Perry a aussi fait une série avec ,comme policier, William Monk que j’aime moins, et j’avoue n’avoir lu que le premier  » l’étranger dans le miroir ».
Je ne suis énormément plu dans ce livre où j’y ai retrouvé les manières d’un autre siecle, je n’ai rien deviné de l’intrigue, il a fallu que j’arrive aux derniers chapitres pour avoir des éclaircissements mais je n’avais aucune idée du coupable : une affaire bien mené qui m’a procuré un bon divertissement. On retrouve, sujet qui me tient à coeur, la vie des femmes bourgeoises en cette fin de XIX° siècle, jeunes filles se retrouvant marié à des hommes plus vieux, non pas choix, bien sûr! et qui s’ennuient, seule le veuvage leur apportent un peu de joie, en vu d’un autre mariage plus agréable.


{23 février 2019}   Le répertoire des lectures #4

Lectures francophones

Lecture étrangères

Valet de pique-Joyce Carol Oates

Thriller/ Policiers

Mort à Devil’s Acre-Anne Perry

L’Incendiaire de Highgate-Anne Perry

Resurrection row -Anne Perry

Belgrave Square -Anne Perry

Le Bourreau de Hyde Park -Anne Perry

La conspiration de Whitechapel -Anne Perry


Mémoires Mortes -Patricia Cornwell

Lectures historiques

La justice de l’inconscient : Les carnets de Max Libermann -Frank Tallis

Les mensonges de l’esprit-Frank Tallis

Le Mystère de la chambre bleue -Jean d’Aillon

La conjuration des Importants -Jean d’Aillon

La conjecture de Fermat -Jean d’Aillon

L’exécuteur de la haute justice-Jean d’Aillon

L’énigme du clos Mazarin -Jean d’Aillon

Lectures SF/ fantazy

  Antarctique-Martial Caroff



{23 février 2019}   La carte postale-Leah Fleming

Dans un manoir écossais, Callie mène une vie privilégiée auprès de Phoebe, sa tante actrice. Sa rencontre avec le troublant Toby Lloyd Jones va tout bouleverser. Fascinée par ce séduisant homme d’affaires qui la couvre de bijoux, Callie l’épouse et le suit en Égypte. Mais sous le soleil du Caire couve un drame : elle vient de recroiser son amour d’enfance.Quelques mois plus tard, c’est une Callie hagarde et enceinte qui rentre en Angleterre, alors que résonnent les premiers échos de la Seconde Guerre mondiale.

Quel plaisir de suivre 2 générations de femmes victimes des guerres de 14/18 pour l’une et 39/45 pour l’autre.
Ces deux guerres vont apporter bien des malheurs et des séparations dans la vie de Phee et sa fille Callie, de 1923 à 2002, c’est l’histoire d’une famille déchirée par les mensonges et les secrets.
Une saga familiale tragique mais passionnante à lire.



Londres, 1884. La luxueuse avenue de Paragon Walk s’éveille en plein drame : une innocente jeune fille de dix-sept ans, Fanny Nash, y a trouvé la mort, violée et étranglée. L’inspecteur Pitt est chargé de l’affaire. Sa tâche s’avère encore plus délicate que d’habitude. Une nouvelle fois confronté à l’aristocratie, il va aussi devoir enquêter chez Lady Emily Ashworth, la soeur de sa chère épouse Charlotte !
Fanny a été agressée alors qu’elle revenait de chez Emily et George, son mari, reste très évasif sur son emploi du temps au moment du crime.
Cacherait-il quelque chose ? L’enquête piétine. Bien décidée à percer le mystère, Emily entraîne Charlotte dans les réceptions mondaines. À la quête des petits secrets qui cachent les grandes dépravations, elles démasqueront un coupable complètement inattendu.
Brillante critique sociale de l’aristocratie anglaise de la fin du XIXe siècle, cette troisième enquête de l’inspecteur Pitt, secondé par Charlotte et Emily, conjugue ambiance pesante et coups de théâtre qui raviront le lecteur.

Je poursuis les aventures de Charlotte et Thomas Pitt, dans les beaux quartiers de Londres. Dans ce roman, une jeune femme se fait violer et tuer, cela va dévoiler des pratiques peu catholiques dans ce milieu huppé et sensé sans taches.
Toutefois, je l’ai trouvé un peu moins intéressant que les deux précédents.

Bien sur, il en ressort toujours la soumission des femmes face aux certitudes des hommes et leurs pratiques défiantes, la naïveté des femmes fait le bonheur des hommes qui en abusent largement.



En creusant dans Callender Square, deux jardiniers découvrent un cadavre de bébé. Alerté, l’inspecteur Thomas Pitt se rend sur les lieux, où il découvre un second corps.

Il entreprend dès lors une enquête dans ce lieu habité par la grande bourgeoisie, qui n’apprécie pas beaucoup de voir ses secrets mis à jour.

Pour l’aider dans sa tâche, l’inspecteur Pitt peut compter (d’ailleurs, elles ne lui laissent pas le choix) sur son épouse, Charlotte, ainsi que sur la sœur de celle-ci, Emily.

C ‘est avec plaisir que j’ai retrouvé Charlotte et Thomas Pitt, qui va les amener autour du Square de Callander où vivent plusieurs famille Bourgeoise ou issu de l’aristocratie.
En effet, des jardiniers vont découvrir des cadavres de nouveau-né dans le Square, cela va entrainer bien des émois dans ce quartier où la discrétion est de mise.
A travers ce roman, on revient sur le problème que rencontrent les femmes en cette fin de XIX siècle, que ce soit les femmes mariées qui succombent à l’amour hors du mariage, ou aux jeunes filles écervelées qui tombent dans les bras d’un séducteur ou, plus tragique, aux servantes qui cèdent au avance des maitres, plus au moins obligée par peur de perdre leurs emplois. La plupart se retrouvent, bien sur, enceinte et doivent seule, trouver une solution pour éviter scandale et déshonneur.



et cetera