Petitepom lit…











9782290356920

L’eveil des eaux dormantes

Peu avant que le Gouverneur ne débarque à Terrilville avec ses galères chalcédiennes, le Parangon réarmé prend enfin la mer pour accomplir sa mission de sauvetage de la Vivacia avec Brashen, Ambre et Althéa à son bord. Les difficultés qu’ils affrontent sont innombrables. Le capitaine Kennit, dont les ambitions se précisent, voudrait faire du jeune Hiémain son prophète. Tous ignorent que, pendant ce temps, des événements tragiques se déroulent dans leur port d’attache : la ville est attaquée et incendiée. Keffria est obligée de s’enfuir avec ses enfants. Quant à la téméraire Malta, fascinée par la cité des Anciens et attirée par la voix du dragon, elle s’aventure dans la ville souterraine où elle se trouve surprise par un tremblement de terre, … Avec ce nouveau volume, Robin Hobb entraîne ses héros dans des aventures imprévisibles et extraordinaires.

Ce tome est une avancée dans le déroulement de l’histoire, nous faisons connaissance avec l’intrigante cité du désert des pluies, tout en étant frustrée par le peu de choses que l’on découvre. Entre le départ de Parangon, l’arrivée du Gouverneur à Terrilville, les mystères se révèlent peu à peu ; La famille Vestrit va se retrouver au cœur du conflit bien malgré elle, Malta est un personnage de + en + important. Les périples de Kennit et Hiémain sont très intéressantes, j’ai eu peur un instant de retrouver les longueurs inutiles que je reproche parfois à Robin Hobb mais je suis trop imprégné par cette histoire pour en ressentir de la gène car ses longueurs sont les clés de l’intrigue. Je n’ai qu’une hâte connaître la fin.

Publicités


9782290353080

Prisons d’eau et de bois

Avec l’arrivée imminente du gouverneur Cogo à Terrilville, Jamaillia exerce sur les marchands une pression de plus en plus forte. Augmentation des taxes et menaces à peine voilées divisent les grandes familles de Terrilville entre celles qui s’opposent à ce protectorat étouffant, et celles qui comptent bien profiter de cette nouvelle donne, les Vestrit se rangent sans hésitation du côté des premières, mais leur situation reste précaire. Tandis que Ronica et Keffria se battent pour éviter la honte de la ruine, Brashen leur apprend à contrecœur la capture de Kyle et de la Vivacia par les pirates, mais Althéa refuse de baisser les bras : avec l’aide d’Ambre et de Brashen naît un plan audacieux, qui implique la vivenef maudite échouée, Parangon.

J‘ai beaucoup aimé ce tome, il est riche d’évènements, et passionnant, il s’y passe beaucoup de choses; Malta a muri, sa famille est au bord de la ruine, ils ont tout perdu mais Brashen et Ambre ont une solution; cependant celle ci risque d’être difficile à gerer,et Paragon n’est pas facile à manier;

Le pirate Kennit est très futé, s’ il arrive à ses fins, Athéa va avoir des difficultés à reprendre sa vivenef, de plus Vivacia est sous le charme du pirate…

Je suis à fond dans cette histoire, j’envisage de lire rapidement la suite pour connaitre tout les secrets qui s’y cachent, en particulier, dans le désert des pluies.



9782290344408

Brumes et tempêtes

Quelle ironie ! Alors qu’Althéa prend enfin le chemin du retour, après une année d’absence, la famille Vestrit, à l’image de Terrilville, est plus menacée et divisée que jamais. Ignorant tout des dangers qui pèsent sur elle, la jeune femme espère que Kyle Havre tiendra sa promesse et lui rendra sa Vivenef Vivacia, dont elle n’aurait jamais dû être dépouillée. Mais le destin a plus d’un tour dans son sac… Kyle ne possède plus la Vivacia, qui a été arraisonnée par le terrible pirate Kennit. Sa vie et celle de son fils Hiémain ne tiennent maintenant plus qu’à un fil, car le jeune homme doit amputer la jambe gangrenée de Kennit : si le pirate venait à mourir, Kyle et Hiémain passeraient immédiatement de vie à trépas !

Ce tome, nous en apprend plus sur le pirate Kennit, il devient de plus en plus sympathique ; la vivenef semble aussi l’apprécier.

Athéa est de nouveau plus présente, elle retourne auprès des siens ; nous voyons pour la première fois, le gouverneur :la partie politique de l’histoire est un peu plus présente.

Un nouveau personnage Reyn est très énigmatique, ainsi que son peuple et le lieu ou ils vivent.

Malta devient de plus en plus exaspérante, sa famille a beaucoup de patience face à ses innombrables bêtises.

Je suis sous le charme des cette série que je ne peux  plus lâcher, à présent.



9782352870180

Dans la chaleur étouffante du bush australien, Mathilda, treize ans, fait ses adieux à sa mère. Quelques voisins sont rassemblés autour de la tombe, pour rendre un dernier hommage à cette femme courageuse. Un peu à l’écart, le père de Mathilda n’a qu’une hâte : que tout cela se termine afin qu’il puisse vendre le domaine de Churinga. Mathilda, elle, comprend que les choses ne seront jamais plus comme avant… Cinquante ans plus tard, Jenny découvre le journal intime de Mathilda. A mesure que progresse sa lecture, l’angoisse l’assaille… A-t-elle bien fait de venir s’installer à Churinga ? Par son atmosphère envoûtante, la force de ses personnages, cette saga australienne s’inscrit dans la lignée des chefs-d’œuvre de Colleen McCullough.

Cela faisait longtemps que ce roman trainait dans ma biblio, son épaisseur me rebutait, le challenge « Pavé de l’été » etait l’occasion de le sortir.

il est composé de 2 histoires en parallèle qui nous tient en haleine dans ce roman.

Tout commence en 1923, dans cette chaleur étouffante du bush australien, une petite fille, Mathilda , treize ans, fait ses adieux à sa mère qu’elle chérissait tant, son histoire nous est raconté par la lecture de son journal intime, trouvé par Jenny 50 ans plus tard.

L’autre partie se situe dans le présent, Jenny, artiste peintre de Sydney devient la nouvelle héritière du domaine, cadeau d’adieu de son mari mort subitement dans un accident tragique. Elle décide de s’y rendre et découvre son nouveau domaine plein de charme.

Au départ on est pris par le récit de Mathilda qui commence par un drame, celle de Jenny est plus morose, mais peu à peu ,les deux sont interessantes, on devine qu’il y a un lien entre ces deux histoires, la fin le confirme ; personellement j’avais compris le secret qui se cache derrière Churinga mais cela n’enlève rien au charme de l’histoire.

Un pavé qui se lit sur plusieurs semaines sans le moindre ennui, il prend une place de choix dans ma biblio.

un peu de géographie

: L’outback est l’arrière-pays généralement semi-aride de l’Australie, situé au-delà du bush. Il n’est pas très peuplé (environ 10 % de la population du pays) : grand comme les deux tiers de l’Europe, il compte moins d’un million d’habitants.

challenge-pavc3a9-de-lc3a9tc3a9-1186692586_p220px-Yalgoo_Shire



9782290337066

La conquête de la liberté

Perdu à Jamaillia, Hiemain s’apprête à affronter son destin. Dans sa fuite, l’apprenti prêtre va retrouver Vivacia pour subir avec elle les événements les plus douloureux de leurs jeunes existences. Son père, le capitaine Kyle, de plus en plus violent et humiliant, leste la vivenef d’esclaves, attirant les serpents de mer. Quant à Malta, elle entre progressivement en conflit avec ses aïeules et leur procure bien des tourments. Les Vestrit se déchirent de l’intérieur… Pendant ce temps Kennit le pirate, affaibli et mutilé à l’issue d’un terrible abordage, sent la chance le quitter. Posséder une vivenef devient pour lui une priorité, un impératif audacieux mais quasi suicidaire…

Ce 3° tome redémarre, il  est principalement consacré à la vivenef Vivacia ; les dialogues entre Paragon et Ambres sont source de révélations.

A la lecture de ce tome, je commence à  m’attacher aux personnages et à l’histoire qui devient de plus en plus prenante.



9782290337059

Le navire aux esclaves

Kyle, désormais aux commandes de la Vivacia, la vivenef récemment éveillée de la famille Vestrit, a décidé de l’utiliser pour transporter des esclaves. Et son impérieuse volonté ne saurait souffrir la moindre opposition. Son épouse Keffria en vient même à douter de son mari quand il veut débaucher leur fille Malta, et obliger leur fils Hiemain à travailler à bord de l’embarcation et à abandonner l’apprentissage qui le destinait à la carrière de prêtre de Sa. Sa belle-sœur Althea, elle, se fait de son côté passer pour un jeune homme et se démène sur le Moissonneur, un navire abattoir. Elle doit prouver à Kyle qu’elle est un véritable marin pour récupérer la Vivacia..

Le tome2 m’a un peu déçu, alors que le 1° tome avance bien ; la 2° partie du 2 commence à ralentir avec des longueurs un peu barbantes; je crois que Robin HObb créé des temps morts dans ces histoires, afin de faire  plus de tomes, j’espère que la suite avance plus.



et cetera