Petitepom lit…











{28 décembre 2017}   Le complexe de Médée -Alain Delbe

51DD9AJCYFL._SX195_En visitant une charmante église lors d’une promenade à la campagne, Catherine Wilfart connaît la peur de sa vie : dans le cimetière, près d’une tombe profanée, une voix lugubre se manifeste à elle, comme jaillie de sous ses pieds. La blague d’un mauvais plaisant ? Pas si sûr. Car, quelques jours plus tard, la voix se fait à nouveau fait entendre, en pleine rue, lui enjoignant de pousser son enfant sous une voiture. De ce jour, la vie de Catherine bascule dans l’horreur : est-elle en train de devenir folle ? Epoux, amies, prêtre, psychiatre pourront-ils aider le jeune femme à contrôler cette force maléfique qui l’envahit chaque jour davantage et ne manifeste qu’un seul et unique but : pousser au crime..

Ce livre était en attente dans ma bibliothèque depuis plusieurs années, je me suis enfin décidée à l’ouvrir.
J’ appréhendais l’association : fantastique/Français, qui dit fantastique, dit monde imaginaire mais là on est dans un village Français où le diable s’invite dans une famille paisible.
Les vieilles croyances de nos campagnes resurgissent dans notre monde moderne, cela en fait l’originalité qui m’a agréablement surprise.
Ce livre contient aussi plusieurs contes fantastiques très sympa à lire.

Publicités


cvt_Reseauxtome-1_9494Sur les réseaux tout le monde pense connaître tout le monde. Tout le monde aime, surveille, espionne tout le monde. Mais désormais, une guerre est déclenchée, sur le web et dans le monde réel. Et Sixie, 15 ans, est l’enjeu, le butin, le gibier de tous les combattants…

Les premiers chapitres peuvent décourager, car, c’est assez complexe et pas facile de rentrer dans l’histoire. J’ai toutefois insisté afin de comprendre les motivations et le pourquoi du comportement de nos jeunes héros, tout cela par le biais des réseaux sociaux. Cela en fait une lecture hachurée qui parfois m’a plu mais à d’autres moments, m’a un peu perdu. j’ai donc un avis assez mitigé de cette lecture.



{5 novembre 2017}   U4 : Koridwen -Yves Grevet

51xPJ+HvkBL._SX210_« Je m’appelle Koridwen. Ce rendez-vous, j’y vais pour savoir qui je suis. »
Koridwen est la dernière survivante d’un hameau de Bretagne. Avec l’aide du vieux Yffig, elle a inhumé les neuf autres habitants du coin. Puis le vieux Yffig est mort à son tour, et Koridwen l’a enterré lui aussi. Avant de mourir, la mère de Kori lui a confié une enveloppe laissée par sa grand-mère, à ouvrir le jour de ses quinze ans. Cette lettre, qui parle d’un long voyage et de mondes parallèles, fait si étrangement écho au message reçu sur Warriors of Times que Koridwen est ébranlée malgré elle. Elle décide d’aller chercher son cousin Max et de se rendre avec lui en tracteur au rendez-vous à Paris.

J’ai commencé à lire cette série avec « U4, Stéphane » et ce fut une déception, à l’époque, j’hésitais à en lire d’autres. J’ai trouvé ce volet à la bibliothèque je me suis dis « pourquoi pas réessayer? » ; et j’ai beaucoup aimé, alors que c’est la même histoire. Oui, mais ce n’est pas le même auteur, donc l’écriture m’allait peut être mieux et surtout, j’ai adoré le personnage de Kori : notre « sorcière » bretonne.
Contrairement au premier lu, je n’attendais pas de grandes révélations, vu que j’en avais peu eu dans le récit de Stéphane ; et en fait , j’en ai appris un peu plus que j’espérais, d’où mon enthousiasme.
Mon impatience à vouloir en savoir plus a peut être dicté ma déception, à la lecture du premier livre.
Je vais sans tarder me replonger dans cette série.



sm_20_aj_m_6352Fraîchement promue vice-conteuse, Ophélie découvre à ses dépens les haines et les complots qui couvent sous les plafonds dorés de la Citacielle. Dans cette situation toujours plus périlleuse, peut-elle seulement compter sur Thorn, son énigmatique fiancé ? Et que signifient les mystérieuses disparitions de personnalités influentes à la cour ? Sont-elles liées aux secrets qui entourent l’esprit de famille Farouk et son Livre ? Ophélie se retrouve impliquée malgré elle dans une enquête qui l’entraînera au-delà des illusions du Pôle, au cœur d’une redoutable vérité.

Si le premier tome m’avait un peu dérouté, en effet, il m’a fallu un peu de temps pour bien me situer dans ce monde, ce 2° tome a répondu à mes attentes. L’univers où vit Ophélie m’est familier et clair.
Notre héroïne a toujours le don de se mettre dans des situations des plus dangereuses, ce qui attise notre lecture : morte d’inquiétude pour elle.
L’intrigue se met mieux en place, on nous révèle certaines choses, cela clarifie ce qu’on attend d’Ophélie et son fiancée Thorn.
Je vais sans attendre lire la suite, impatiente d’en apprendre plus.



CVT_Bjorn-le-Morphir_9014La neige est méchante en cet hiver 1065, elle a décidé de s’en prendre aux hommes. Elle envoie ses légions de flocons sur le Fizzland, avec pour mission d’engloutir les villages vikings et tous leurs habitants. Afin d’échapper à la Démone blanche, Bjorn et sa famille se claquemurent dans la salle commune de la maison de son père, Erik, le colosse sans peur. Tous se préparent à supporter un siège qui risque de durer de longs mois.

Je suis allée pioché dans la bibliothèque de mon fils, et fait une belle découverte avec ce roman.
Nous faisons la connaissance de Bjorn, enfant timide qui peu à peu se transforme en un jeune guerrier plein d’avenir.
Ce 1° tome m’a donné envie de poursuivre ses aventures.



CVT_La-passe-miroir--Les-fiances-de-lhiver_1267Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel. Une héroïne inoubliable, un univers riche et foisonnant, une intrigue implacable. Découvrez le premier livre d’une grande saga fantastique et le talent d’un nouvel auteur à l’imaginaire saisissant.

J’ai bien, aimé ce roman jeunesse ; son univers est original.
Notre pauvre Ophélie vit des moments bien difficiles, tout au long de l’histoire, cela la rend attachante.
Je lirai la suite avec plaisir et curieuse en apprendre plus sur ce monde fantastique



et cetera